Perdrix

L’absence de mise en scène, un scénario improbable et des acteurs en roue libre font de ce film qui se veut décalé une ratage magnifique.

Et dommage pour Swann Arlaud, acteur au jeu sensible mais qui a du mal ici dans cette production à endosser le costume de gendarme.

On nage en pleine incohérence, les scènes ne sont pas finies et le manque d’enjeu dramatique est ici plus que flagrant.

On sombre dans un ennui abyssal dans ce film qui se veut poétique, décalé et burlesque. Rien n’est à sauver, malheureusement, même les décors des Vosges pourtant magnifiques n’y sont pas valorisés.

Plus grave, ce film ne donne pas envie de tomber amoureux, c’est dire ! On pourra rapidement l’oublier.

Note : 9/20



Laisser un commentaire