Dogman

Les personnage principaux de ce film sont les décors d’un no man’s land absolument moribond et terrifiant dans une ville improbable de bord de mer.

Très noir, voire nihiliste, ce film est aussi porté par l’acteur Marcello Fonte au physique taillé au couteau et qui nous livre ici une interprétation à tiroir, passant d’un personnage fragile et aimant pour perdre progressivement sa candeur.
La noirceur des sentiments déteignent sur la photographie et la lumière de ce film obscur et froid, loin des images de carte postale d’une Italie lumineuse et sensuelle.
A ce titre, on retrouve, sans l’humour, un peu de réalisme du cinéma italien des années 50 et 60.
Sous le regard des chiens, une fable néo-réaliste très sombre et sans espoir sur la bestialité des hommes.
Pas fun, mais terriblement efficace.

Note : 14/20



Laisser un commentaire