Une part d’ombre

Le point fort de ce film est de raconter une histoire extra-ordinaire qui arrive à des gens ordinaires. En effet, on part d’une situation presque banale, sur laquelle viennent se greffer des circonstances, de plus en plus surprenantes.

Le film montre aussi la part d’ombre (c’est d’ailleurs son titre), la duplicité de chacun, son jardin secret, ici progressivement mis en lumière durant l’enquête policière.
Sans être extrêmement spectaculaire, le film laisse planer tout au long le mystère et tient en haleine le spectateur.

Le casting est à la hauteur, et dans ce double jeu, Fabrizio Rongione est très bon car le doute sur sa culpabilité perdure jusqu’au bout, face à une Natacha Régnier, sa femme, mais aussi de son entourage qui vont se déchirer en prenant progressivement position : coupable ou non coupable ?

Un premier film réussi et efficace pour les amateurs de suspens policier

Note : 14/20



Laisser un commentaire