El reino

Ce thriller politique espagnol a choisi de montrer par les coulisses de ses protagonistes les ravages de la corruption dans les démocraties occidentales.

 L’acteur Antonio de la Torre est ici en première ligne avec un jeu sobre mais efficace. On pourra reprocher à ce scénario laborieux et parfois obscur une volonté de tout montrer, notamment l’effondrement des amitiés d’un groupe qui a décidé qui ira à la mort politique.

La caméra virevolte comme un reportage au risque de gêner, mais les interprètes sont à la hauteur de ce drame contemporain même si on arrive peu à s’y attacher. Certaine scènes resteront réussies comme celle du braquage de la maison pour trouver des documents compromettants, mais la plupart du temps, la mise en scène oscille entre brouillon et ellipse obscure.

Une descente aux enfers froide, distante et en demi-teinte. Du même réalisateur, on avait beaucoup plus aimé en 2017 « Que Dios nos perdone ».

Note : 13/20



Laisser un commentaire