Woman at war

Halla devenue activiste écologique par nécessité et conviction s’attaque seule aux pylônes électriques, armée d’un arc et d’une flèche pour empêcher un industriel polluant et joue à cache-cache avec la police et ses drones.
ce western écolo est filmé avec fantaisie et générosité. Les musiciens jouent « en direct » des intermèdes, comme des témoins qui soulignent les actions, on pense à Kusturica.
Les paysages sont magnifiques, l’humour est présent et la comédienne principale parfait dans son rôle.
La légèreté est au crédit du film et rend son message non manichéen encore plus efficace comme une sorte de Robin des Bois écolo.
Derrière ce personnage féminin, on peut y voir en effet une réflexion sur l’activisme ou une position de légitime défense d’une population en opposition avec les pratiques industrielles de nos sociétés de moins en moins compréhensibles et acceptées.

Un film drôle, intelligent, et un petit bijou à découvrir d’urgence !

Note : 15/20



Laisser un commentaire