Étiquette : Nina Hoss

Par Jean-Christophe Hadamar

L’audition

Anna Bronsky est professeure de violon au Conservatoire. Contre l’avis de ses collègues, elle impose l’admission d’un élève, en qui elle voit un grand talent.
Avec beaucoup d’implication, elle prépare Alexander à l’examen de fin d’année et néglige de ce fait son jeune fils Jonas, lui aussi élève violoniste et passionné de hockey sur glace.
Le jour décisif, un accident se produit, lourd de conséquences…

Film allemand de Ina Weisse, sorti en France le 6 novembre 2019, avec Nina Hoss, Simon Abkarian et Jens Albinus.

LIRE LA CRITIQUE

Par Jean-Christophe Hadamar

Retour à Montauk

L’écrivain Max Zorn arrive à New York pour promouvoir son dernier roman.
Sa jeune femme Clara l’a précédé de quelques mois pour contribuer à la parution du livre aux Etats-Unis.
Dans son roman, Max raconte l’échec d’une passion dans cette ville, il y a 17 ans. Presque par hasard, il revoit Rebecca, la femme en question.

Originaire d’Allemagne de l’Est, elle est devenue entre temps une brillante avocate et vit depuis 20 ans à New York. Ils décident de passer encore une fois un weekend ensemble.

Film franco-allemand de Volker Schlöndorff, sorti en France le 14 juin 2017 avec Stellan Skarsgård, Nina Hoss, Susanne Wolff et Niels Aarestrup.

LIRE LA CRITIQUE

Par Jean-Christophe Hadamar

Phoenix

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, Nelly, une survivante de l’Holocauste revient chez elle sous une nouvelle identité.
Elle découvre que son mari l’a trahie…

Film allemand de Christian Petzold, sorti en France le 28janvier, avec Nina Hoss, Ronald Zehrfeld, et Nina Kunzendorf.

Par Jean-Christophe Hadamar

Barbara

En Allemagne de l’Est au début des années 80, Barbara, chirurgien, est mutée de Berlin dans une petite ville de province car elle est soupçonnée de vouloir passer à l’Ouest.
Elle est accueillie par le directeur de la clinique qui n’est pas insensible à ses charmes.
Mais est-il sincère ou un simple indicateur de la Stasi ?

Film allemand de Christian Petzold, sorti en France le 02 mai 2012, avec Nina Hoss, Ronald Zehrfeld et Rainer Bock.

LIRE LA CRITIQUE