La Religieuse

Après Jacques Rivette en 1967, voici une nouvelle adaptation du célèbre roman de Denis Diderot, qui confirme la modernité du sujet traité.
Mais avec un parti-pris fidèle au roman et très scolaire, la mise en scène reste dépourvue de passion et laisse le spectateur froid.

En effet, montage et dialogues, très austères, comme calqués sur la vie des religieuses, cassent une dynamique malgré une très belle image et une interprétation très réussie.
Ce film révèle néanmoins le jeu fin de la jeune Pauline Etienne, interprétant une Suzanne Simonin fragile mais déterminée.
On aurait aimé voir ici une ode à l’émancipation et à la liberté, à travers des situations extrêmes et un souffle dévastateur mais on ne voit qu’une production timide et très sage.
Mais n’est-ce pas le cas de la plupart des productions actuelles ?

Note : 12/20



Laisser un commentaire