Syngué Sabour, pierre de patience

Cette histoire bouleversante est d’abord celle d’une jeune femme, d’une mère et d’une amante, plongée dans un pays en guerre.
La nouvelle situation de son mari, blessé et dans la coma qu’elle veille jour et nuit va modifier la donne et lui offrir par la parole la plus belle des libérations.
La pierre de patience est ici la pierre magique que l’on pose devant soi pour lui souffler tous ses secrets, ses malheurs, et ses souffrances.

Dans ce huis-clos renforçant la présence imminente du danger, la caméra aux mouvements fluides observe sa lente mutation qui glisse progressivement vers sa libération.
L’actrice Golshifteh Farahani contribue avec talent à cette transformation presque charnelle.

Une très belle photographie et une musique discrète accompagnent un magnifique texte, habilement découpé entre dialogues réels et voix-off.

Un film inattendu, émouvant, d’une très grande beauté formelle et une adaptation littéraire réussie.
A voir sans tarder, vraisemblablement le meilleur film de ce début d’année.

Note : 17/20


Syngué Sabour - Pierre de patience Bande... par LE-PETIT-BULLETIN



Laisser un commentaire