Do not disturb

Au début intrigante, l’histoire fait opposer deux visions de la vie, une bohème et ouverte parcourant le monde au gré des rencontres, et la seconde plus classique d’un couple décidant de faire un enfant.
L’amitié est le centre de cette histoire rendue sincère et probable par un François Cluzet et un Yvan Attal qui semblent s’amuser comme des fous.
Mais la sauce ne prend pas, le scénario semblant s’égarer, on se prend à s’ennuyer ferme dans ce film triste et faussement transgressif.
Il aurait été intéressant de s’étendre sur l’amitié particulière, la sexualité du couple formé par Yvan Attal et Laetitia Casta mais on survole ce qui aurait pu être un excellent observatoire de la « masculinité ».
Nous avions aimé les interrogations de « Ma femme est une artiste » mais ici, loin d’une amitié virile qui dérape, qui aurait pu être un sujet intéressant, on assiste à un film triste et convenu sans aucune étincelle.

Note :12/20


Do Not Disturb : bande-annonce par UGCDistribution



One Comment

  1. Thibault wrote:

    Il n’y a pas de suspens avec des acteurs comme Attal et Cluzet. Moi je trouve que Yvan Attal n’est pas allé tres loin surtout en demandant à sa femme de donner le sein et de mettre un gode ceinture. Par contre Casta joue plutot bien…

Laisser un commentaire