Benni

Premier long-métrage d’une jeune réalisatrice après production de documentaires et court-métrages, on est en présence ici d’un portrait bouleversant d’une très jeune fille plutôt qu’un drame social.
La violence qui l’habite l’oblige à être prise en charge par les services sociaux à la suite d’un traumatisme durant sa toute petite enfance.

A travers cette enfant, on navigue entre scènes oniriques, paisibles qui subitement explosent en une violence incontrôlée.
Cette violence est efficacement retranscrite à l’écran, accompagnée parfois de scènes stridentes et éprouvantes qui mettent le spectateur mal à l’aise voire même à cran. La mise en scène joue avec ses alternances, les sons, les silences et les musiques très bien gérées par un montage efficace.

Ce film sonne juste, et est criant de réalisme.
Une très grande maîtrise du scénario et des interprétations très attachantes font de ce film une oeuvre poignante au succès prometteur.

Il faudra suivre cette réalisatrice ! On vous conseille ce « Benni », même s’il faut s’accrocher !

Note :15/20



Laisser un commentaire