Filles de joie

Inspirée de faits réels observés et étudiés par la réalisatrice, voici l’histoire de femmes qui doivent trouver tous types de solutions pour faire vivre leurs familles.
Si le titre et l’affiche laissent penser à une comédie, détrompez-vous, il s’agit d’une descente dans la réalité de vies quotidiennes cabossées et de scènes dans les bordels, dans lesquels les femmes ne sont qu’une marchandise pour le client.

Film politique, dans lequel les situations, les décors, et les interprétations montrent d’une façon terriblement crue une certaine réalité. Les réalisateurs assument un féminisme radical, en voulant montrer la réalité assumée de la vie de trois copines, entre amitiés, solidarités féminines et violences masculines.

Les trois actrices crèvent l’écran, avec des jeux personnels très efficaces à la hauteur de la démesure de leurs personnages.

« Filles de joie » est un film désespérant et triste, à la crudité violente, porté ses actrices au charme contagieux.

Note : 14/20



Laisser un commentaire