La bonne épouse

Il y a dans « La bonne épouse », tous les grands symboles de l’époque où le film se situe juste avant mai 68 ! Adamo, Joe Dassin, Ménie Grégoire, Guy Lux ou encore Anne-Marie Peysson ! 

Et aussi le grand fossé entre Paris et la province puisque l’action du film qui se passe en Alsace se termine par ses personnages qui partent à Paris.

Le côté documentaire et réaliste de « La bonne épouse » avec l’école ménagère nourrit le début du film et permet à la fiction de prendre ses droits avec ces élèves adolescentes mais surtout avec son trio d’enseignantes volontairement caricaturales : la BCBG jouée par Juliette Binoche, la vieille fille par Yolande Moreau et la bonne sœur Noémie Lvovski.

Avec son rythme soutenu et ses dialogues crépitants, le film tient ses promesses de comédie euphorisante et colorée à l’écriture impeccable malgré quelques facilités narratives.

La prestation de Juliette Binoche domine largement tout le casting. Une comédie de l’après-confinement qui tombe juste au bon moment. C’est le film idéal pour retrouver le grand écran !

Note : 14/20



Laisser un commentaire