1917

Inspiré des histoires du grand-père du réalisateur qui a été sur le front en France durant la première guerre mondiale, ce film à grand spectacle utilise de longs plans séquences très immersifs; la caméra ne lâchant jamais les protagonistes.

Tourné au Royaume-Uni, le film est un bel hommage aux soldats de cette « sale guerre » et une prouesse technique, mais est-ce suffisant ?

En effet, on est surpris par les aspects techniques vertigineux, mais on constate un manque d’empathie pour les personnages. Comme si on restait en dehors de l’histoire et qu’on voyait défiler à l’écran un superbe reportage du front de guerre, sans identification possible. D’où vient cette distance ?

Je pense qu’elle vient des choix de mise en scène et des interprétations. Le choix des plans séquences dynamiques et spectaculaires où la caméra suit de face ou de dos les protagonistes pendant pratiquement tout le film sans montage freinent l’empathie et l’identification, et cette distance est renforcée par les interprétations qui sont moyennement convaincantes.

Il reste néanmoins un film à la production originale, qui repousse les limites de l’immersion dans l’action, un spectaculaire et bel hommage aux soldats mais à contrario un film un peu froid et distant.

Note : 16/20



Laisser un commentaire