Carnage

Quatre acteurs de choc pour un huis-clos théâtral dirigé par Roman Polanski ne peut être médiocre. Véritable miroir de nos travers bourgeois et de l’égoïsme de nos sociétés, le film est un éloge du cynisme et de la monstruosité ordinaire.

On assiste à une mise en scène rigoureuse avec un découpage incisif, des dialogues percutants, mais pourquoi ressent-on un manque et une frustration ?
On soupçonne d’abord le metteur en scène d’avoir un peu collé à la pièce de Yasmina Reza, et n’avoir pu prendre un peu plus de liberté pour un résultat plus créatif.
Peut-être influencé par le titre, on aurait en effet aimé plus de folie, de violence et de paroxysme. Le film semble incomplet, et reste sur une note de comédie finalement légère. Dommage.
A noter la performance de Christophe Waltz qui confirme son talent ainsi que celle de Kate Winslet, en épouse malheureuse et hystérique.
Une mise en scène grinçante mais finalement assez conventionnelle.

Note 13/20.


Carnage Bande annonce du film par LE-PETIT-BULLETIN



Laisser un commentaire