Once upon a time in Hollywood

En réunissant dans un même film les deux plus grands acteurs du cinéma américain, Tarantino ne prend pas de risque.

Véritable ode au cinéma, et au cinéma américain, le film est plein de références que chacun selon sa culture ciné retrouvera, mais cette production reste sans surprise, un brin complaisante, peu spectaculaire et définitivement trop longue.

Comme dans la plupart de ses films, Tarantino se fait plaisir et ce qui séduisait dans ses précédents films, des dialogues plein d’humour noir, affutés et longs qui jaillissaient tels des salves incontrôlées, ici rien de tout cela, on patauge dans une banalité répétitive et ennuyeuse.

Enfin, peu de progression dans l’intrigue heureusement sauvée par une musique extrêmement bien choisie. Ce film n’existerait pas sans Brad Pitt et Leonardo Di Caprio, ce sont eux qui le sauvent d’un ennui abyssale.

Tarantino a vieilli, non ? Il faudrait qu’il se réveille en tout cas !

Note : 14/20



Laisser un commentaire