Midsommar

Voici un film d’images plus que d’histoires.

En effet le scénario est passablement médiocre, voire ridicule, avec des personnages caricaturaux et bêtes particulièrement soignés.

Mais l’ambiance malsaine et hallucinatoire soulignée par une lumière, des costumes et un environnement naturaliste font de ce film un ovni cinématographique dans lequel le spectateur perd pied.

L’originalité vient bien sûr du fait que les codes du film d’horreur sont cassés, montrer un film d’horreur en plein soleil, dans une région où la nuit n’arrive jamais est à contre-pied complet.

Avec un sens du cadre, le choix de perspectives, de la profondeur de champ, de la musique, des vues aériennes, les couleurs et la lumière envoutent et invitent le spectateur à lâcher prise.

Mais l’image, si belle soit elle, ne fait pas un film, les personnages ne sont pas suffisamment travaillés, les relations entre les visiteurs américains et leurs hôtes suédois modestes et la motivation du jeune qui a invité le groupe passées sous silence.

Une réalisation malsaine particulièrement réussie par son ambiance décalée et suffocante. On reste néanmoins réservé quand au scénario et aux personnages. Un film d’horreur néanmoins original, pour les amateurs du genre, et même les autres !

Note : 14/20



Laisser un commentaire