Anna

Les fans de Besson, dont nous faisons partie, repartent déçus après ce nouvel opus d’espionnage.

Avec un scénario à tiroir, comme des poupées russes, malheureusement trop invraisemblable, on lui reconnait une certaine qualité de mise en scène, des scènes d’action millimétrées et spectaculaires mais on se retrouve avec ce film, comme une copie conforme de « Nikita », sans aucune ouverture ni volonté de renouveau.

Cet agent double, voire triple, au jeu très physique est interprété par la modèle russe Sasha Luss, filmé néanmoins avec tendresse.

En dehors des invraisemblances, on retrouve des incohérences liées aux époques (des clés USB fin des années 80 ?) et l’ensemble semble arrivé à une limite et le besoin de se renouveler est nécessaire.

Avec un scénario confus et peu innovant, Anna se prend le pied dans le tapis. On espère une reprise avec le prochain !

Note : 11/20



Laisser un commentaire