Blanche comme neige

Ce conte moral, directement inspiré de l’histoire des frères Grimm est enrobé d’une ambiance fantastique particulièrement réussie.

Le charme qui s’en dégage est à mettre au crédit d’une relecture féministe de l’histoire, où la jeune Claire s’initie sans entrave aux plaisirs de l’amour.

On en ressort troublé, car l’histoire est jalonnée de références à l’histoire originale, mêlée à l’impudeur et la légèreté du personnage qui réduit les 7 hommes à attendre son bon vouloir. Enfin, la photographie, la mise en scène et les décors complètent magnifiquement le tableau, les passions se déchainant au pied des montagnes.

Une version charnelle et élégante de Blanche-Neige plutôt réussie qui laisse avec son incursion dans le fantastique un goût jubilatoire de transgression.

Note : 14/20.



Laisser un commentaire