Ma vie avec John F. Donovan

Différent de ses précédentes productions, Xavier Dolan signe ici un film virtuose et romanesque où différents récits se superposent pour en faire un résultat grandiose, mélancolique et touchant.

Un jeu subtil de miroirs se croise entre passé et présent, entre les mères respectives des deux principaux protagonistes – les sublimes Susan Sarandon et Natalie Portman -, entre la chute de la star John F. Donovan et l’ascension du jeune acteur Rupert.

Une vérité émerge, quelque chose de profond nous touche qui dépasse les complaisances mélodramatiques. La solitude tenace que trimballe Donovan, la peinture cruelle du système médiatique et d’un show-biz sexiste et puritain, englué dans ses hypocrisies ; et la sérénité de Rupert, cet enfant qui a appris la vie en regardant son idole tomber.

Les interprétations sont vibrantes, et on retrouve à travers elles les thèmes chers à Xavier Dolan, les joies et ses tourments de l’amour, les rapports fils-mère. Il y rajoute la célébrité, ses pièges et de ses effets secondaires et n’hésite pas à égratigner Hollywood.

La dernière scène, la lettre lue de la star déchue, restera un sommet de poésie et de littérature et un vibrant hommage à la vie et au cinéma.

On ressort de la salle secoué et submergé par une mise en scène spectaculaire, une très belle photographie, une musique complice et un casting complémentaire. Que demander de plus ?

Note : 17/20



Laisser un commentaire