Celle que vous croyez

Ce thriller amoureux, adapté du roman éponyme de Camille Laurens est d’un richesse inégalée. Porté par une Juliette Binoche particulièrement émouvante, le film montre le revers des réseaux sociaux et la paranoïa générée par les écrans et la virtualité de nos vies trop connectées.

Mais le plus intéressant est le parti-pris de montrer le vieillissement, la peur de l’abandon, la passion amoureuse, l’emprise du désir d’une femme de plus de 50 ans et les complications psychologiques d’une personne qui prend l’identité d’une autre.

Film à tiroir, particulièrement riche, on regrettera juste une mise en scène classique, mais allégée par une très belle lumière, une musique de Ibrahim Maalouf et une direction d’acteurs particulièrement riche. Peut-on vivre avec le mensonge, c’est la question que pose ce film. A vous d’y répondre.

Authentique et profonde, nous avons été soufflé par l’interprétation de Juliette Binoche qui se jette dans son rôle avec une passion communicante et sincère. A voir.

Note : 15/20.




Laisser un commentaire