La mule

A partir d’un récit classique, inspiré d’un réel fait-divers, Clint Eastwood à l’âge de 90 ans signe ici probablement son dernier film comme réalisateur et acteur.
Même s’il ne brille pas une originalité démentielle, sa construction tient la route, on ressent une tension tout au long du film, et des pointes d’humour bienvenues, même si on devine depuis le début son issue.
Avec une lumière et une mise en scène classique, certains diront vieillotte, une interprétation parfois caricaturale, notamment les personnages du cartel de la drogue, on se laisse prendre à l’action.
Malheureusement la fin, comme dans la plupart des films d’Eastwood est empreinte d’une morale dont on se serait bien passée, en forme d’oeuvre testamentaire et de pardon envers sa famille.

Peu de surprises pour ce dernier film de Clint Eastwood, une honnête production qui semble clore une carrière incroyablement riche, à la fois comme acteur et comme réalisateur.

Note : 15/20



Laisser un commentaire