Astérix et le secret de la potion magique

Même si l’idée du scénario est plutôt originale, une histoire d’initiation et d’apprentissage afin de préparer la propre succession du druide Panoramix à la fabrication de la fameuse potion magique, on regrette que les dessins et l’animation volontairement identiques à la bande dessinée, laissent une mauvaise impression esthétique. Dessins simples, couleurs fades et animations simplistes sont en effet sans relief.
Et sur grand écran, c’est pas joli, joli.
On est très loin de la poésie graphique de l’école japonaise, ou même, plus près de nous, de la chatoyante créativité des dessins de Michel Ocelot, avec Kirikou et Dilili à Paris ou même des premiers Disney.
Enfin la fin de l’histoire laisse un goût amer par une succession d’actions anachroniques et hystériques mal venues qui masquent probablement un vide scénaristique.
Dommage, décidément les adaptations au cinéma d’oeuvres issues de la bande dessinée sont souvent très décevantes, cet Astérix ne déroge pas à ce constat.

Note : 12/20



Laisser un commentaire