Amanda

Le coeur de ce film est le deuil suite à un événement extraordinaire où personne n’est préparé à cela.
Sujet difficile à traiter, le réalisateur évite tous les écueils et nous livre un film pudique où il prend le temps de nous décrire les personnages dans leur vie quotidienne, et dresse un descriptif psychologique de chacun, leurs réactions face à l’événement et ses conséquences.
Le film décrit aussi, par contraste, un environnement, la ville de Paris avec ses lumières (nous sommes l’été), ses rues, ses jardins par le prisme d’une caméra simple et des cadres à la limite du banal.
Enfin les deux acteurs principaux, Vincent Lacoste et la jeune Isaure Multrier sont criants de vérité et d’émotions.
Vincent Lacoste signe ici une interprétation dramatique exceptionnelle qui confirme que son talent va bien au-delà de rôles du simple étudiant potache. Une vraie réussite.
Un film fragile, pudique, tendre et attachant sur le deuil. On en sort à la fois ému et apaisé.

Note : 16/20



Laisser un commentaire