Silvio et les autres

Le film tente de nous faire découvrir ce qui se cache derrière le sourire carnassier du personnage de Silvio Berlusconi.
Mais le réalisateur s’emmêle les ficelles, ne prend aucun recul car le film est à l’image du personnage : vulgaire, vide et grotesque.
On retrouve les obsessions thématiques de Sorrentino sur l’âge, les déboire conjugaux, le statut social et cette espèce de désillusion mortifère, mais l’entreprise est vaine car freinée par un immense désir de mauvais goût, malgré de bonnes interprétations et quelques scènes réussies.
Un immense clip vulgaire et complaisant des années 80 sans recul ni remise en question. Une déception ou une immense incompréhension.

Note : 12/20.



Laisser un commentaire