L’apollonide

Un huis-clos féminin particulièrement ambitieux caractérise cette production inhabituelle à la peinture impressionniste plutôt réussie. L’ambiance de confinement est rendue d’une manière magistrale, la caméra ne sortant jamais de ces salons et chambres plongées dans l’obscurité des nuits où les clients viennent se réfugier pour tromper leur solitude.

Cette atmosphère accentue le côté sordide de la vie de ces femmes mais de manière non démonstrative, comme un désenchantement inéluctable malgré les sourires, les complicités et rares moments de joie.

Un film à la fois fort et triste sur le destin de ces jeunes femmes sans illusion et un habile manifeste de la condition féminine.
Je le recommande !

Note : 15/20


L'Apollonide : Souvenirs de la maison close -... par Eklecty-City



Laisser un commentaire