First Man, le premier homme sur la lune

L’originalité de ce biopic sur Neil Armstrong, l’astronaute américain et premier homme à marcher sur la lune en 1969 est de montrer l’homme dans ses aspects intimes plutôt que le héros incarnant patriotisme et dévotion.
Il se caractérise par une douceur exquise, très centré sur l’humain et d’une distance troublante par rapport à l’exploit, et l’acteur Ryan Gosling y est certainement pour quelque chose.
Ce mélange entre intime et exploit extraordinaire alterne scènes familiales et entrainements et on comprend alors mieux les motivations de l’homme, obsédé par la mort, peu exubérant et fondamentalement triste.
Il reste un magnifique film, avec une image granuleuse, une technologie « low-tech » volontairement non spectaculaire en opposition à une mise en scène grandiose et captivante, comme la scène de l’alunissage.

Un vibrant et envoutant hommage d’un homme qui a réalisé un extraordinaire exploit tout en restant humble et solitaire. Un régal.

Note : 16/20



Laisser un commentaire