Capharnaüm

Ce récit est une véritable gifle, un coup de poing qui ne peut laisser indifférent.
On y suit la descente aux enfers d’un très jeune garçon abandonné dans les bas-fonds de Beyrouth, ville assourdissante et bouillonnante, entre reportage et fiction, permettant de tout voir, tout sentir, tout éprouver.
Tourné pendant de longs mois, avec des acteurs non-professionnels, il faut saluer ici la sincérité du propos, la performance du jeune Zain dans cette solitude d’un enfant de la rue et de l’ensemble des figurants dans cette descente dans l’horreur.

Avec une mise en scène réaliste et sensible à hauteur d’enfant, il se dégage de ce film une humanité et une radicalité efficace et salutaire. Nous vous le conseillons.

Note : 17/20



Laisser un commentaire