Guy

Ce faux documentaire d’abord intrigant est finalement bancal et bavard.
On nage dans la nostalgie, on effleure la vieillesse désabusée, avec une dose de sarcasme et de mépris, sans aller au bout de choses malgré un scénario prometteur.
Mais du fils qui retrouve son père, on ne saura rien. Cabot, Alex Lutz fait appel à ses amis du show-biz pour meubler et rendre encore plus probable le propos, mais le film reste ennuyeux par une mise en scène plate et sans surprise.
Un film en trompe l’oeil qui ne tient pas ses promesses par son absence d’enjeu dramatique.

Note : 12/20.



Laisser un commentaire