La révolution silencieuse

Coup de cœur pour cette captivante évocation de l’Allemagne de l’Est où des lycéens découvrent la notion de trahison, de soumission et de rébellion.
Le scénario illustre brillamment des thèmes passionnants : le sacrifice, la trahison d’un idéal, d’un groupe ou d’un amour.
« La révolution silencieuse » c’est le courage de lycéens piégés dans un pays qui se dirige tout droit vers une prison idéologique à ciel ouvert, où le silence a valeur de cri.
Le réalisateur allemand Lars Kraume s’est inspiré d’un fait réel pour dresser le portrait d’une jeunesse allemande tiraillée entre le douloureux héritage du nazisme, la doctrine soviétique et un appétit de liberté.
Un film sobre, presque austère, pas d’esbroufe, mais un vrai suspens maîtrisé. On y découvre l’histoire d’une Allemagne de l’est rarement décrite au cinéma, presque oubliée après la réunification.
Un film salutaire.

Note : 15/20.



Laisser un commentaire