Transit

Ce film dramatique est en plus étrange, puisqu’il met en scène une débâcle et l’arrivée imminente de troupes d’invasion dans un Marseille contemporain et quotidien.
Cette superposition avec l’histoire est troublante, très intellectuelle et à la limite du fantastique.
Raconter cette histoire écrite du temps des nazis et la mettre en scène aujourd’hui et en France oblige en effet le spectateur à s’approprier les faits, repérer les réfugiés des habitants, sans forcément comprendre qui est qui, et fait écho à l’actualité tragique et réelle des réfugiés en Europe de l’Ouest.
Des êtres cherchent une issue dans la confusion, ce n’est pas un polar mais plutôt une réflexion très ambitieuse sur l’errance et la fuite.
Les jeunes acteurs Paula Beer et Franz Rogowski sont parfaits dans ce jeu de miroir avec leurs faiblesses et leur force.
Une histoire complexe et déroutante, une histoire humaine sur l’errance et de l’abandon. On repense à ce film, longtemps après, comme un conte intemporel qui parle de manière très originale des réfugiés de toutes les époques.

Note : 14/20



Laisser un commentaire