L’ile aux chiens

On est littéralement soufflé par la qualité de ce film d’animation qui mène, aventure, burlesque, politique et poésie.
Assez éloigné de l’univers habituel de Wes Anderson, on y retrouve la même minutie dans la mise en scène et l’humour.
Jouant subtilement avec les traductions et les références culturelles, le film se passe au Japon, le film fait aussi aussi penser au théâtre par ses personnages s’exprimant de face et semblant interagir avec le public.
Loin des dessins informatiques vulgaires générés aujourd’hui par la plupart des films d’animation, le graphisme dénote par ses influences asiatiques avec des plans symétriques et des travellings latéraux. L’humour est omniprésent au service d’une intrigue à rebondissements et d’une réflexion sur notre société hiérarchisée et l’exclusion.
Un film original et minutieux pour une allégorie poétique inestimable. On est pas loin du chef-d’oeuvre et on vous le conseille.

Note : 17/20



Laisser un commentaire