3 billboards, les panneaux de la vengeance

Le réalisateur britannique Martin McDonagh, à qui on doit l’excellent « Bons baisers de Bruges » signe ici un polar particulièrement riche et réussi.
Mélange de noirceur et de comédie faisant penser parfois à l’ambiance des productions des Frères Coen, le film n’est pas aussi simple qu’il n’y parait, du fait d’un scénario multi couches particulièrement bien écrit, une description fouillée et complexe des personnages et des dialogues soutenus et pertinents.
Au fin fond du Missouri, dans une petite ville où le racisme côtoie l’ignorance et la bêtise, on passe dans une même scène du rire aux larmes, d’un personnage odieux que l’on retrouve charmant dans la scène suivante.
L’actrice américaine Frances McDormand y apporte une force intérieure et une respiration salutaire particulièrement efficace.

Un grand film noir, plus complexe qu’il n’y parait, intense et dense. Une réussite.

Note : 15/20



Laisser un commentaire