L’homme aux mille visages

L’auteur du magnifique « Isla minima » signe ici un thriller à tiroir particulièrement dense et efficace.
L’histoire d’une arnaque dans l’Espagne des années 90 (l’affaire Paesa) est riche de rebondissements, chausse-trappes, et complexité portée par des acteurs passe-partout efficace dont Eduard Fernandez, particulièrement à l’aise dans ce personnage terriblement cynique.
Le réalisateur s’est inspiré des ambiances des films d’escroquerie d’espionnage des années 70 pour nous livrer un film d’intrigue aux détails soignés, des dialogues pertinents et un montage brillant.

Une apologie perverse et glaçante du mensonge pour un thriller particulièrement efficace.

Note : 14/20.



Laisser un commentaire