Moi, Daniel Blake

A 80 ans, Ken Loach continue son bonhomme de chemin avec cette Palme d’Or à Cannes 2016, dénonçant les inégalités, injustices et délitement des services publics et de la société.
En suivant la vie quotidienne d’un menuisier arrêté pour raisons de santé et une femme célibataire et ses deux enfants, la caméra nous fait découvrir la vie des laisser pour compte, en conflit avec l’administration et qui glissent progressivement vers la grande pauvreté et la marginalisation.
Loin d’être caricatural ou misérabiliste, et pas loin d’un journalisme d’investigation, la mise en scène discrète alterne des scènes de solidarité avec des dialogues ahurissants de violence sociale.
Un cinéma coup de poing levant le voile sur nos sociétés post-industrielles où une partie de sa population est exclue et meure en silence. A voir et à projeter dans les écoles de commerce et de management !

Note : 15/20.



Laisser un commentaire