Les premiers, les derniers

Ce western contemporain, poétique et triste met en scène l’amitié improbable entre deux hommes surgis de nulle part et à la recherche d’un ….. téléphone portable au contenu compromettant.

Calquée sur les meilleurs scénarios de western, l’histoire dans un futur indéterminé est une succession de plans admirablement bien construits dans un environnement de fin du monde où se dégage une chaleur humaine malgré la laideur des décors intérieurs, des bâtiments désaffectés et des mornes plaines.

Et là, on atteint progressivement le sublime grâce à une mise en scène qui prend son temps, des plans intelligemment construits et un mélange improbable d’acteurs de l’américain Max Von Sydow à Michel Lonsdale, en passant par la québécoise Suzanne Clément et le français Albert Dupontel.

Laissez vous gagner par ce mélange de poésie désespérée et d’errance crépusculaire sincère et touchant.

Note : 16/20



Laisser un commentaire