Mon roi

Après le très réussi Polisse, Maïwenn s’essaie à la romance avec la descente aux enfers d’un couple parisien et la lente reconstruction de la jeune Tony, interprétée par Emmanuelle Bercot.
Cette histoire faite de petits bonheurs du quotidien, de violence, d’humour et de tendresse jalonne la rencontre explosive entre un prince charmant, redoutablement interprété par Vincent Cassel et une petite bourgeoise naïve.
Plus que par son scénario, cousu d’avance, on admirera ici les jeux intense des acteurs qui font de cette histoire un reportage saisissant de l’intimité du couple.
La perversion dans la séduction pour l’un et l’admiration qui se transforme en esclavage pour l’autre sont les ressorts psychologiques de ce drame intime épuisant mais efficace.
Vincent Cassel explose ici l’écran entre séducteur et névrosé.

« Mon roi » est un saisissant et dérangeant ouragan intime. Le cinéma français tient décidément la forme !

Note : 15/20.



Laisser un commentaire